Rate this post

L’autel de divinité

Au cœur de la majorité des maison, les Vietnamiens pratiquent des cultes très anciens. Au centre du foyer, il y a bien sûr l’autel des ancêtres. Vouer un culte aux aïeuls, c’est un peu comme les garder auprès de soi et s’assurer leur protection.

C’est l’une des plus anciennes pratiques rituelles. Elle est fortement influencée par le confucianisme et présente même dans des foyers catholiques.

En hauteur se trouve l’autel des divinités les plus importantes, elles peuvent varier selon les maisons. En forte majorité, on retrouve Bouddha (Sakyamuni), son épouse et souvent le Général rouge.

Guan le pourpre était un général chinois avec une barbe noire et un visage rouge. C’est un guerrier déifié du panthéon chinois, il a repoussé les hordes des envahisseurs mongols. Beaucoup de Vietnamiens lui vouent un culte, il est considéré ici, comme un génie, très puissant, protecteur du pays.

Extérieur de la maison

À l’entrée de la maison une petite stèle marque le culte des gardiens du Seuil. Devant l’entrée de nombreux temple, ils sont représentés par des lions ou des griffons menaçants. Au seuil du foyer, ils sont destinés à protéger l’entrée. À l’extérieur de la maison, certains Vietnamiens installent un petit autel, pour prier la lune, les vents et éloigner les âmes errantes.

Intérieur de la maison

Retournons maintenant à l’intérieur de la maison. Au raz du sol, se trouve un petit autel très important. On y retrouve deux divinités protectrices : Lao-tseu (ce n’est pas le terme vietnamien) et un Bouddha ancien, avec petite moustache, barbichette et ventre rebondi. Ils protègent la famille, apportent prospérité et bonheur à ceux qui les prient.

Parfois, on retrouve à cet endroit un petit crapaud vert avec des yeux couleur rubis, c’est la représentation d’un génie terrestre, il apporte richesse et santé. Dans la cuisine, on retrouve l’autel pour le culte du foyer. Il assure la protection du feu et des aliments utilisés pour nourrir les hommes.

Le prier assure aux personnes, vivant sous ce toit, de quoi manger chaque jour. Des offrandes sont présentées aux divinités, génies et esprits protecteurs. Ils en puiseront l’énergie vitale et les habitants du foyer en mangeront l’enveloppe physique…

Lire la première partie sur le bouddha au vietnam »


Recevez votre Ebook PDF sur les Notions de bases du bouddhisme

preloader