Rate this post

Différence entre amour et attachement

Dans le bouddhisme, on définit l’attachement comme l’attitude consistant à exagérer les qualités des autres ou à projeter sur eux des qualités qu’ils n’ont pas, puis à s’accrocher à ces personnes.

Avec l’attachement, nous nous soucions des autres parce qu’ils nous font plaisir. Ils nous font des cadeaux, des compliments, nous aident et nous encouragent.

Avec l’amour, nous voulons que les êtres sensibles aient le bonheur et ses causes, tout simplement parce qu’ils sont des êtres vivants comme nous.

Quand nous sommes attachés aux autres, nous ne les voyons pas tels qu’ils sont, et par là nous en arrivons à attendre d’eux beaucoup, pensant qu’ils devraient être comme ci et faire cela. Puis, s’ils ne se montrent pas à la hauteur de ce que nous pensions qu’ils étaient ou auraient dû être, nous nous sentons blessés, déçus et nous nous mettons en colère. Quand nous aimons les autres, nous n’attendons rien en retour.

Nous acceptons les gens tels qu’ils sont et nous essayons de les aider, mais nous ne nous soucions pas du bénéfice que nous allons tirer de cette relation.

Le véritable amour n’est pas jaloux, possessif, ni limité à un petit nombre de proches et d’êtres chers. Mais il est impartial et on le ressent pour tous les êtres.

bouddha amour attachement

Amour et attentes des autres

Si nous arrêtons d’attendre quoi que ce soit des autres et abandonnons notre attachement à eux, ne risquons-nous pas de devenir cyniques et de ne plus avoir confiance dans les gens?

En tant qu’êtres social, nous attendons des autres, selon les situations, certaines manières et certains comportements. Par exemple, nous attendons que notre collaborateur ou notre collaboratrice nous salue quand nous le saluons.

Nous attendons que les personnes avec qui nous travaillons sur un projet fassent leur part de travail. De telles attentes sont normales.

La difficulté commence quand nous nous mettons en colère ou quand nous nous sentons blessés si une personne ne répond pas à ce que nous attendons d’elle. Nous pouvons penser : ” très bien, je n’attendrai tout simplement plus rien de personne”, mais cette attitude n’est que du cynisme, ce n’est qu’une autre émotion négative – qu’il ne faut pas confondre avec l’abandon de l’attachement.

L’attitude que nous cherchons à cultiver dans le bouddhisme espère quand même que les autres vont être fiables, mais ne s’attend pas à ce qu’ils le soient tout le temps.

En tant que bouddhistes, nous avons toujours une confiance fondamentale dans la gentillesse des gens, mais nous pouvons accepter que celle-ci ne se montre pas, car nous nous rappelons que, tout comme nous, ils sont parfois envahis d’émotions négatives et de confusion.


Recevez votre Ebook PDF sur les Notions de bases du bouddhisme

preloader