Bouddhisme : Pourquoi les Rituels diffèrent d’une tradition à l’autre?

Les chants bouddhistes diffèrent

Les manières de chanter varient dans les divers pays bouddhistes en fonction de la culture et de la langue du lieu. Les instruments de musique et la manière de se prosterner diffèrent également.

Par exemple, les Chinois chantent debout, les Tibétains assis. Ces variantes sont des adaptations culturelles.

.. et les temples aussi

De même, la conception intérieure des temples peut varier selon les lieux. En général, les temps ont une statue du Bouddha Shakyamuni au centre, et selon les traditions, d’autres bouddhas, bodhisattvas, arhats et protecteurs du dharma peuvent aussi y figurer.

La nature, au Tibet, est très austère, alors les Tibétains aiment que leurs temples soient très colorés et décorés avec recherche à l’intérieur.

Par contre, au Japon le paysage est luxuriant, les Japonais ont donc préféré que l’intérieur des temples soit plus simple.

Les formes extérieures et les manières de faire les choses ne sont pas le dharma. Ce sont des outils pour nous aider à mieux pratiquer celui-ci selon la culture et les endroits ou nous vivons.

Le vrai dharma ne peut se voir avec les yeux ni s’entendre avec les oreilles. Il faut en faire l’expérience avec notre esprit et notre cœur.

Nous devons diriger notre attention vers le vrai dharma, et non vers les apparences superficielles qui peuvent varier d’un lieu à l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *