1) Début du bouddhisme en Inde

En Inde, le bouddhisme a commencé avec la vie de Bouddha. Ce dernier n’est autre qu’un prince Siddartha de la famille royale du Royaume- Uni Shakya.

Voulant donné un sens à son existance et trouvé le vrai but de la vie, il a quitté son domicile à la recherche d’une réponse pouvant lui apporter satisfaction. Après avoir passé un certain nombre d’années dans l’ascèse et la méditation sous un arbre de Gaya, il a finalement atteint l’illumination.

Au 3ème siècle avant JC, la religion bouddhiste s’est propagée à travers l’Asie du Sud, par l’intermédiaire du l’Empire Mauryan

Le septième siècle de notre ère a vu la religion bouddhiste se propager dans tout l’orient et l’Asie du Sud-Est. Les témoins qui ont suivi ont été témoin d’une croissance rapide du bouddhisme en Inde. 

Les rois ainsi que les marchands riches se sont également investis dans la construction des monastères et des stupas bouddhistes, sur les reliques de Bouddha. Même à cette époque, l’architecture indienne reflètait déja les influence du bouddhisme, qui commecait meme à avoir de l’influence sur l’art indien. 

Une université bouddhiste a même été créée à Nalanda (Bihar) pour enseigner la philosophie bouddhiste et la religion jusqu’au treizième siècle, lorsque les envahisseurs turcs ont occupé l’Inde.

2) Arrivée des turcs en Inde

Avec l’arrivée des Turcs en Inde, la quasi-totalité des monastères dans les plaines ont été réduits à un tas de cendres. Ces derniers combattent les convictions et les pratiques bouddhistes et obligent les gens à suivre la confession musulmane. Le bouddhisme frole alors la disparition à cette époque.

Seulement voila, deux petits royaumes restés indépendants situés dans les montagnes himalayaennes, ont résisté et conservé leur religion bouddhiste. D’autres tribus situées dans les montagnes du nord de l’Inde et le Sri Lanka ont échappé à cette islamisation forcée imposée par les turcs.

3) Réapparition du bouddhisme

Cette situation a duré quelques siècles, mais en 1955, des années après la chute de l’empire turc, le bouddhisme a de nouveau fait surface et s’est prospéré en Inde. Dr Ambedkar, leader des intouchables ou Harijans en Inde, a même adopté le bouddhisme pour échapper aux entraves créées par le système des castes hindous. Il a également encouragé ses disciples à adopter le bouddhisme.

En 1991, le nombre de bouddhistes en Inde est passé à environ 6,4 millions s’adeptes, faisant du bouddhisme le quatrième plus grand groupe religieux du pays. 

Les autres communautés de l’Himalaya et les réfugiés tibétains en Inde suivent actuellement les bouddhisme Vajrayana, qui une mouvance bouddhiste qui s’est développée après la 7e siècle. 

Les royaumes himalayens ont maintenu la hiérarchie des moines bouddhistes qui occupent actuellement la plus haute position dans la société.

Les bouddhistes des autres parties de l’Inde, quant à eux, suivent le bouddhisme Theravada.


preloader