Rate this post

Dangers de la conduite au vietnam ..

Très vite, on réalise que la grande cité du Sud Vietnam a plus de quatre millions de motos et que c’est le principal moyen de locomotion. D’une façon ou d’une autre il faut bien un jour sauter le pas. Tout résidant étranger finit par avoir sa propre moto.

Là aussi, ce n’est pas triste, je conseille même de rester passager pendant un minimum de deux mois. Les rues sont très dangereuses dans les grandes villes vietnamiennes. En restant assis à l’arrière, on peut observer comment ils conduisent.

J’apprécie beaucoup ce peuple mais, en matière de conduite, ils sont dangereusement inconscients. Il ne s’écoule pas un jour sans qu’un accident mortel ne se produise sur chaque grande artère de la ville.

Les « pilotes » ne respectent pas les feux rouges, encore moins les sens interdits et ils te coupent allégrement la route en regardant juste devant eux. Ici les rétroviseurs et les clignotants ne sont pas utilisés. La voie de droite est en permanence coupée par des motards qui débouchent, à toute vitesse, d’une ruelle, ne regardant pas à qui ils coupent la route.

Ici, il faut être vraiment maître de son véhicule car, si nous ne freinons pas à temps, c’est nous qui sommes en tort. Les voitures roulent à ta gauche. Elles se rabattent, pour tourner à droite, au dernier moment et sans clignotants. Les croisements sont dignes d’un embouteillage, autour de l’arc de triomphe, un vendredi soir aux heures de pointe. Tu hésites une seconde et dix motos se glissent dans le petit espace que tu as laissé.

Ces gens baissent la tête humblement quand tu les regardes. Dès qu’ils sont assit sur leurs engins, ils deviennent d’un individualisme féroce. Ils monteraient sur n’importe qui s’ils en avaient la possibilité de gagner quelques secondes. Dans ce combat permanent, les femmes ne sont pas les moins actives, elles se faufilent là ou je n’arriverais même pas à passer.

Une famille et un moto

Pour que cette caricature soit complète, je dois préciser que, sur une moto, il peut y avoir cinq personnes. Une famille complète peut se déplacer ainsi et transporter toutes sortes de bagages.

vietnam moto

Dès leur plus jeune âge les enfants sont habitués à circuler ainsi. Simples nourrissons, ils sont transportés dans les bras de leur mère. Dès qu’ils peuvent marcher, ils sont debout, à l’avant, entre le guidon et le conducteur.

La femme est assise derrière avec, parfois, deux enfants. En règle générale, derrière la personne qui conduit, deux autres adultes peuvent tenir sur une moto. Elles servent aussi à transporter de la marchandise.

Je vois tous les jours ces motards réaliser des prouesses invraisemblables. Imaginez un chargement dépassant parfois d’un mètre, de chaque côté de la moto, se faufilant allégrement dans la circulation.

Il est assez courant de voir un réfrigérateur, d’une hauteur d’un mètre cinquante, transporté à l’arrière d’une moto. Il est fixé debout, dans le dos du conducteur, avec de simples tendeurs. Il oscillera de droite à gauche, tout le long du parcours, mais il arrivera à destination…


Recevez votre Ebook PDF sur les Notions de bases du bouddhisme

preloader