Les périodes fériés au Vietnam

Il y a beaucoup de fêtes qui rythment l’année vietnamienne. Malgré ce qui est raconté aux touristes, les jours fériés, j’ai vu peu de gens arrêter de travailler.

Quelques jours de repos, non payés, sont accordés au moment du Têt national. Le reste de l’année étant marqué par des fêtes religieuses propres à chaque congrégation.

Il y a sept dates considérées comme des périodes fériées au Vietnam.

– Le premier janvier, du calendrier grégorien, est un moment de fête.

– Quelques semaines plus tard, les trois premiers jours du Têt remportent la préférence de la population.

– Le 3 février est l’anniversaire de la fondation du PCV.

– Le 30 avril est celui de la prise de Saigon.

– Le 1er mai ne change pas, ici aussi, c’est la fête du travail, auquel on a collé l’adjectif « internationale. »

– Le 19 mai, l’anniversaire de la naissance d’Oncle Hồ est célébré.

– Le 2 septembre c’est la fête nationale, elle commémore la proclamation de l’indépendance du Vietnam en 1945.

En dehors du têt, ces jours « fériés » sont surtout marqués par un essaimage de drapeaux rouge. Certains sont marqués de l’étoile nationale jaune et les autres arborent la faucille et le marteau, de la même couleur.Si l’on regarde derrière les étendards, rien ne change, les gens travaillent toujours et le soir, on ne danse pas dans les rues.

Les autres dates

Touteois d’autres dates sont plus représentatives de la tradition et des croyances du pays. La période, allant de mars à juin, commence par la fête catholique de Pâques mais, en dehors des églises, cet événement est peu marquant.

Le 12 avril est déjà plus intéressant. C’est l’anniversaire de Hùng VÆ°Æ¡ng, l’empereur légendaire fondateur de la première dynastie du Vietnam.

Le 3e jour du 3e mois lunaire, la fête des aliments froids commémore le souvenir d’un philosophe brûlé vif, par le roi, suite à une erreur de jugement. À cette occasion, on doit s’abstenir de faire du feu pour cuire les aliments.

Le 15 mai est la fête de la naissance, de l’illumination et de la mort du Bouddha (le dernier.) Pour marquer cette fête bouddhiste, le 8e jour du 4e mois lunaire, des lanternes sont accrochées dans les maisons et les pagodes. Lire la suite sur les fêtes au Vietnam »


preloader